BASF Anvers : les expériences positives rejaillissent sur les collègues

La politique de mobilité de BASF fait la part belle au vélo. En un an, cette entreprise implantée dans le port d'Anvers a investi un million d'euros dans des infrastructures cyclistes. Les initiatives écologiques de BASF vont toutefois beaucoup plus loin encore. « À partir de 2025, nous n'achèterons plus aucune voiture à carburant fossile », déclare Kathleen Vanlaerhoven, Senior Buyer pour les RH, Facility et Fleet.

Partagez cette interview
LinkedIn Facebook Twitter

En cette période de coronavirus, environ 500 collaborateurs de BASF travaillent presque quotidiennement à domicile. Vu les nombreux profils techniques que l'entreprise chimique emploie sur son site, les déplacements domicile-travail restent cependant un pilier important de la politique de mobilité. « Intelligent » et « vert » en sont les maîtres-mots. Les trente grands abris pour vélos installés sur le vaste site sont les témoins silencieux du succès du plan de leasing vélo que BASF a lancé il y a quelques années. Plus de la moitié des 3 000 travailleurs de BASF sur le site ont opté pour le leasing vélo.

« Pour de nombreuses entreprises, nous faisons figure d'exemple dans ce domaine », déclare Kathleen Vanlaerhoven. « Une autre démarche est l'écologisation systématique de notre parc automobile. La transition a déjà été amorcée. Aujourd'hui, un quart des voitures sont entièrement électriques et la moitié sont hybrides. À partir de 2025, tous les nouveaux véhicules seront « zéro émission » et l'ensemble du parc automobile devra être électrique d'ici 2030. Nous nous attelons également à l'élargissement de notre infrastructure de recharge afin de pouvoir suivre cette évolution. »

Plan de leasing vélo

Étant donné son emplacement au nord du port, BASF propose depuis longtemps un propre service de bus. L'un de ses fidèles utilisateurs est Cédric De Pauw, technicien de maintenance. « Le bus est un atout pour se rendre au travail sans utiliser son propre moyen de transport. Je monte à Boom, et j'ai encore le temps de faire une petite sieste. Quand j'ouvre les yeux, je suis arrivé au travail. C'est pratique. On reçoit également une indemnité pour l'utilisation du bus. À l'avenir, j'envisage d'adhérer au plan de leasing vélo de BASF pour effectuer une partie de mon trajet domicile-travail. Un beau budget est prévu à cet effet. C'est agréable de faire partie d'une entreprise qui prend des initiatives écologiques », conclut Cédric.

L'heure est venue !

La manière dont nous organisons le travail et la mobilité se trouve à un moment charnière. Il est temps pour les organisations de replacer l'employé au centre de la nouvelle norme et de donner une place de choix au travail hybride.

LIRE LA CHARTE