Telenet : le bureau devient un lieu de rencontre

Telenet fait de nécessité vertu. La crise du coronavirus a subitement imposé le travail à domicile à des centaines de collaborateurs de cette entreprise de télécommunications. Celle-ci veut continuer à surfer sur la vague du travail hybride à l'avenir, en adoptant une approche équilibrée et innovante.

Partagez cette interview
LinkedIn Facebook Twitter

Des plans ambitieux en matière de travail hybride et de nouvelle mobilité circulent chez Telenet depuis longtemps. L'entreprise de télécommunications espère lancer sa nouvelle politique de télétravail l'année prochaine. « Comment parvenir à connecter et à faire travailler au mieux, de manière hybride, les différentes équipes en vue de renforcer le succès de Telenet ? Telle est notre vision à long terme. Les équipes elles-mêmes pourront déterminer l'équilibre entre le travail au bureau et le travail à domicile », explique Kris Legroe, Director Employee Services.

Pause-café

« La cohésion sociale est essentielle. C'est pourquoi il est important de passer un minimum de temps ensemble au bureau. Nous sommes convaincus que 40 % de travail au bureau est le minimum. Nous n'imposons pas une planification hebdomadaire rigoureuse, mais laissons aux équipes la liberté de s'organiser sur une base trimestrielle », déclare Kirsten Florentie, Vice President People & Engagement. « Nous trouvons important de maintenir cette connexion les uns avec les autres et avec la culture de Telenet. Une pause-café est également intéressante et contribue à une collaboration efficace et efficiente à long terme. »

« Les équipes détermineront leurs activités sur la base de ce nouvel équilibre. Nous n'allons pas nous voir au bureau pour avoir ensuite des réunions virtuelles. Nous libérons du temps les uns pour les autres en tant que collègues », explique Kris Legroe. « Dans le même temps, nous adapterons également nos espaces de bureau en conséquence. Prenons l'exemple de notre siège à Malines. Il deviendra un lieu de rencontre avec une combinaison d'espaces de coworking et, ici et là, quelques postes de travail individuels. Il sera donc à l'opposé de l'image classique d'un bureau. »

Sensibilisation

Kirsten Florentie met également l'accent sur la sensibilisation. « Chez Telenet, nous trouvons important que toutes nos activités soient très bien en relation les unes avec les autres. Nous visons une meilleure qualité de vie, pas seulement pour nos clients mais certainement aussi pour nos collaborateurs, en plus d'une approche progressiste pour notre organisation. C'est un sacré défi étant donné la variété de fonctions et de lieux, mais nous pensons que c'est la bonne voie. »

« La mobilité verte et intelligente en fait également partie », ajoute Kris Legroe. « Nous allons examiner notre parc de bureaux à la loupe. Sont-ils bien situés par rapport aux transports en commun, par exemple ? Nous voulons également évoluer systématiquement vers un parc de véhicules 100 % électriques. Cette nouvelle mobilité, nous voulons la déployer avec le travailleur. Nous pensons qu'il en résultera une plus large adhésion de la part de tout le personnel. »

L'heure est venue !

La manière dont nous organisons le travail et la mobilité se trouve à un moment charnière. Il est temps pour les organisations de replacer l'employé au centre de la nouvelle norme et de donner une place de choix au travail hybride.

LIRE LA CHARTE