Ville d'Anvers : rejoindre plus vite son travail « propre » à la Ville d'Anvers

Cinq employés de la ville nous expliquent les avancées (propres) à Anvers

Partagez cette interview
LinkedIn Facebook Twitter

La Ville d'Anvers prend soin de ses collaborateurs, et tout le monde en profite. Cinq employés nous expliquent les avancées (propres) à Anvers. De cette manière, la ville contribue ainsi, en tant qu'employeur, à réduire les embouteillages à Anvers et dans ses environs.

La concentration de tous les services urbains mobiles au même endroit permet de réduire le nombre de kilomètres à parcourir. « D'ici 2026, notre service vert, le nettoyage de la ville et la collecte des déchets ménagers s'installeront sur un nouveau site dans le quartier de Luchtbal au nord d'Anvers », explique Andreas Dieryck, chef de projet gestion de la ville. « Au moins six cents employés y partageront le transport et le matériel. Le cluster technique nord est également proche d'un parc de recyclage. Le park & ride qui y sera aménagé sera à la disposition de plusieurs services de la ville. Le covoiturage, les transports combinés et un mélange de solutions de mobilité pour les déplacements domicile-travail réduiront le nombre de places de parking. »

Flotte de véhicules municipaux verts

Jana Feske, consultante en mobilité durable, explique que pour les véhicules de service, la réduction des émissions repose sur trois principes : éviter, changer et rendre durable. « Le déplacement le plus durable n'existe pas », ajoute-t-elle avec un sourire. « Nous entendons par "changer" que le vélo est utilisé pour des déplacements de service par exemple. En 2019, la ville a mis en place le leasing vélo pour ses collaborateurs. J'ai moi-même un vélo de leasing, comme environ 400 autres collègues. Nous disposons également de 940 vélos et de 28 vélos cargo pour nos déplacements de service. Nous avons aussi des remorques électriques pour les vélos ordinaires, pouvant transporter jusqu'à 100 kg de charge. En plus d'être durables, elles constituent une alternative à l'épreuve du coronavirus pour notre service de nettoyage urbain. » « Un projet pilote avec Velo Antwerpen est également en cours. Prochainement, une application permettra de réserver le transport dont on a besoin pour un déplacement de service, les options durables étant évidemment privilégiées. Après les heures de service, nous partageons avec Cambio douze voitures de notre flotte, dont quatre électriques. Dans la mesure du possible, nous nous engageons aussi sur la voie de la durabilité pour nos véhicules de plus de 3,5 tonnes. L'année prochaine, deux camions de collecte des déchets ménagers rouleront à l'hydrogène. » Jana trouve son travail fascinant : « Je contribue à rendre durable le parc automobile d'une grande ville comptant des milliers de collaborateurs. Les avancées seront considérables d'ici quelques années. »

Un leasing vélo couronné de succès

Le leasing vélo consiste à échanger des avantages (salariaux) contre un vélo de votre choix. Après une période de leasing de trois ans, vous choisissez de le rendre ou de l'acheter. « Je vais garder mon vélo cargo électrique », déclare avec détermination Olivia Alexander, secrétaire adjointe du district. Le vélo cargo électrique est le moyen de transport parfait pour Olivia. Elle se rend au travail à vélo tous les jours de manière confortable et combine ses déplacements avec le transport de ses enfants. « Avec deux jeunes enfants, une remorque à vélo ordinaire est très lourde », dit-elle. « Quand le projet de leasing vélo de la ville a été lancé, j'y ai tout de suite adhéré. J'ai également pris en leasing une bâche, un cadenas et un casque. J'y ai ajouté un contrat d'entretien ainsi qu'une assurance vol et assistance. » De plus, le bâtiment administratif Den Bell est doté d'un fantastique abri à vélos. « C'est une vraie révélation », nous dit un collègue. « Gigantesque, facile d'accès, bien équipé pour toutes les tailles de vélo, avec un service de réparation et des systèmes de fixation pratiques. La combinaison avec une politique vélo poussée, qui décourage l'utilisation de la voiture, fait ses preuves. »

Travail flexible et à distance

« Le travail flexible est bien ancré chez nous », explique Sanne Van Laerhoven, responsable de l'équipe gestion du temps de la Ville d'Anvers. Le travail sans horaire fixe signifie que vous allez au bureau plus tard et commencez déjà à travailler à la maison le matin, ou que vous arrivez plus tôt au bureau afin d'éviter les embouteillages. « Ce n'est pas possible pour tout le monde », dit Sanne, qui se rend elle-même au travail à vélo. « Le camion de collecte des déchets ménagers doit partir à 7 h. Il va de soi que le back-office peut en faire usage davantage. » Cependant, le travail flexible n'a pas connu une percée massive. « De nombreux collègues en voient les avantages, mais la plupart préfèrent les heures de bureau normales. » Le travail à distance s'est également étendu depuis le coronavirus. « Le travail à domicile continuera de faire partie de notre nouvelle routine de travail », affirme Sanne. « En même temps, notre lieu de travail à Den Bell sera plus accessible grâce aux vélos partagés à côté du bâtiment. De ce fait, la combinaison du park & ride et du vélo partagé permettra de se rendre plus facilement au travail. »

E-scooters et e-bikes

Message pour ceux qui se garent mal : Charafdine Zerrad vient de planifier une tournée pour un agent contrôleur du stationnement. En tant que planificateur pour le service mobilité et stationnement de la Ville d'Anvers, Charafdine envoie chaque jour une cinquantaine d'agents contrôleurs dans les rues. Charafdine a assisté à une forte augmentation du nombre de véhicules électriques pour le personnel de la ville travaillant à Den Bell. « Quand j'ai commencé, il n'était pas encore question de véhicules de service », dit-il. « Il y a maintenant un parc mixte de voitures ordinaires et électriques. Je conduis moi-même un véhicule électrique pour mes rondes de contrôle des feux de signalisation et des parcmètres. Il est efficace et confortable, et en même temps respectueux de l'environnement. »

L'heure est venue !

La manière dont nous organisons le travail et la mobilité se trouve à un moment charnière. Il est temps pour les organisations de replacer l'employé au centre de la nouvelle norme et de donner une place de choix au travail hybride.

LIRE LA CHARTE