Province de Flandre-Occidentale : personne ne doit perdre le lien avec le travail

L'administration provinciale de Flandre-Occidentale transpose son identité d'employeur chaleureux dans son approche innovante de la mobilité et du travail hybride. « Nous avons déjà accompli beaucoup de choses, mais de nombreux défis nous attendent encore », déclarent Jurgen Vanlerberghe, député à la mobilité, et Sabien Lahaye-Battheu, députée au personnel.

Partagez cette interview
LinkedIn Facebook Twitter

Les démarches entreprises par la province côtière en matière de déplacements verts et intelligents est le sujet de prédilection du député Vanlerberghe. « Nous rendons systématiquement notre flotte plus écologique. Tous les nouveaux véhicules que nous achetons sont des modèles hybrides. Nous investissons également dans des vélos de société électriques. Les collaborateurs sont demandeurs d'un leasing vélo, ce qui n'est pas encore possible dans une autorité publique. Nous nous y attelons pour un avenir proche », dit-il. « Nous partageons avec plaisir nos propres expériences avec les nombreuses entreprises que nous accompagnons sur la voie de déplacements plus durables entre le domicile et le lieu de travail. Dans le cadre de notre campagne « Testkaravaan », nous faisons découvrir aux travailleurs les avantages du vélo électrique, du speed pedelec et d'autres moyens de transport malins. Beaucoup sont à ce point emballés par ce test qu'ils continuent à faire du vélo », déclare fièrement le député en souriant.

Les collaborateurs de l'administration provinciale de Flandre-Occidentale ont depuis longtemps l'habitude de moins se déplacer pour travailler. Le télétravail a fait son apparition il y a six ans. « À l'époque, il s'agissait de maximum un jour de travail à domicile par semaine », explique la députée Lahaye-Battheu. « Depuis l'année dernière, le télétravail est en principe toujours possible en concertation mutuelle et en tenant compte du contenu du travail. Nous avons des bureaux disséminés en Flandre-Occidentale et effectuons des recrutements locaux. De cette façon, un grand nombre de collaborateurs travaillent près de chez eux. »

Un employeur chaleureux

« Nous sommes un employeur chaleureux qui a une longue tradition de bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Nous appliquons des horaires flottants très flexibles ainsi qu'un régime de congés attrayant. Notre politique de mobilité est une continuation de la façon dont nous travaillions déjà », déclare la députée Lahaye-Battheu.

À l'avenir, l'administration provinciale intensifiera surtout le télétravail. « Nous voulons trouver un nouvel équilibre entre le bureau et le télétravail en fonction de la tâche du collaborateur, tout en accordant évidemment une attention à la cohésion sociale entre les collègues, car personne ne doit perdre le lien. Le bureau deviendra le lieu où les collègues se rencontrent, se concertent et exploitent la créativité du groupe. Nous adapterons le lieu de travail en conséquence », conclut la députée Lahaye-Battheu.

L'heure est venue !

La manière dont nous organisons le travail et la mobilité se trouve à un moment charnière. Il est temps pour les organisations de replacer l'employé au centre de la nouvelle norme et de donner une place de choix au travail hybride.

LIRE LA CHARTE